Pêche

entete pêche

Ses écosystèmes variés, les eaux fraîches, claires et bien oxygénées de ses lacs, la vivacité de ses rivières et la variété de ses salmonidés, font de la Côte-Nord une destination unique au Québec. Les amoureux de pêche seront ravis sur les lacs et rivières de la Côte-Nord. Visitez la section nos pourvoiries, vous trouverez chez nous une pourvoirie qui répondra à vos désirs.

Omble de fontaine(truite mouchetée – Salvelinus fontinalis)

Aussi surnommé « truite moucheté », ce délicieux poisson est l'un des salmonidés les plus faciles à capturer et le poisson sportif préféré des amateurs de pêche du Québec. Il est exigeant quant à la qualité de l'eau qu'il fréquente et il préfère les eaux claires, fraîches et bien oxygénées. On le retrouve dans la majorité des lacs et rivières des pourvoiries de la Côte-Nord.

Omble de fontaine indigène (Salvelinus fontinalis)

L'omble de fontaine indigène est particulièrement sensible à la pollution et à la qualité de l'eau. Les écosystèmes de la Côte-Nord et les caractéristiques de ses plans d'eau font en sorte que ce salmonidé se retrouve en abondance dans la majorité des pourvoiries de la région. La Côte-Nord est la région du Québec qui compte le plus de pourvoiries offrant cette espèce. Indigène signifie : provenant d'un lac non ensemencé.

Truite de mer (omble de fontaine anadrome – Salvelinus fontinalis)

Au Québec, on appelle truite de mer la variété migratrice de l'omble de fontaine. Ce salmonidé combatif, que l'on pêche en rivière ou dans les estuaires et les eaux marines côtières, se nourrit en mer et fraye en eau douce. L'appellation truite de mer s'applique souvent indistinctement à plusieurs espèces de salmonidés qui vivent en mer, comme la truite arc-en-ciel aux États-Unis, la truite fario en France, etc.

Omble chevalier (Salvelinus alpinus)

On retrouve au Québec deux sous-espèces d'omble chevalier. La première vit en eau douce dans la partie sud de la province et fréquente les mêmes eaux profondes que le touladi. Cette espèce est susceptible d'être désignée menacée ou vulnérable, à l'exception de la population de la Côte-Nord, qui ne semble pas en danger. L'autre sous-espèce est anadrome et on la retrouve en abondance au nord du 55e parallèle.

Touladi (truite grise – Salvelinus namaycush)

Ce gros salmonidé est l'un des principaux poissons sportifs du Québec et l'un des plus appréciés. Il n'aime pas la lumière et il vit généralement en profondeur, dans des eaux froides, claires et bien oxygénées. Pour se nourrir, il fréquente des zones moins profondes comme des hauts-fonds, des herbiers ou des plages. On le pêche le plus souvent à la traîne ou à la mouche.

Saumon atlantique (Salmo salar)

Souvent qualifié de roi des salmonidés, le saumon atlantique sauvage est un poisson migrateur d'eaux froides qui naît en rivière, vit en mer et se reproduit dans la rivière où il est venu au monde. La Côte-Nord possède plus de la moitié des rivières où l'on capture du saumon au Québec et compte certaines des plus célèbres rivières à saumon atlantique en Amérique du Nord.

Ouananiche(Salmo salar ouananiche)

La ouananiche est aussi connue sous le nom de saumon d'eau douce. Ce vigoureux salmonidé est la même espèce que le saumon atlantique, à la seule différence qu'il vit en lac alors que le saumon vit en mer. La ouananiche est généralement plus petite que ce dernier et on la trouve à l'état indigène dans de nombreux lacs de la Côte-Nord. Selon les circonstances, on la pêchera à la traîne ou à la mouche.

Recevez nos promotions par courriel

feuille rouille